Pour certains actes, et notamment pour engager certaines procédures, le syndic de copropriété doit avoir été autorisé par l’assemblée générale des copropriétaires.

Pour compléter votre information sur ce point, vous pouvez lire l’article du blog « Immeubles en copropriété : l’habilitation du syndic« .